Publié le 6 mai 2020
Autre

Témoignage du confinement #7

Image en avant

La situation que nous vivons dans le monde est inédite et Albi ne fait pas exception. Alors que la majorité des Albigeois est confinée à domicile, d’autres continuent à assurer les services à la population. Mais pour chacun d’entre nous, la vie a radicalement changé.

La MJC d’Albi essaie de maintenir le contact et la proximité entre nous, pour partager ces moments qui bouleversent nos existences.

La ville d’Albi nous a sollicité pour recueillir les témoignages de nos adhérents, de nos intervenants, de nos bénévoles et de nos animateurs. Nous t’invitons à témoigner avec tes mots de ce que tu vis au quotidien, de la manière dont tu appréhendes cette période, seul ou avec tes proches, en télétravail ou sur le terrain.

Aujourd’hui, le témoignage de Guillaume Dooms, 38 ans – Jules avait bien raison !

En ce moment je suis curieux, empathique, inquiet, optimiste, selon les moments de la journée, ou parfois tout à la fois.

Confiné avec ma chérie et nos 2 enfants (2 et 5 ans), heureusement avec un jardin (ouf!) autour d’Albi.

Pour ce qui est de mes occupations, je vous ai dit que j’avais 2 enfants de 2 et 5 ans? lol sinon je trouve du temps pour faire de la musique, en faire profiter les voisins (ou pas, selon leur goût), travailler le mastering de mon groupe de rock avec qui je ne peux plus répéter pour l’instant.

Ce que j’ai fait de plus fou, c’est faire découvrir un peu trop tôt le Death métal à mon fils, en poussant la sono un peu trop fort.

Un moment ou le confinement m’a rendu fou: je suis sorti dans le jardin une nuit et il n’y avait vraiment plus un seul bruit, j’ai imaginé qu’il ne restait plus personne…

Notre grand projet, on a construit 2 bacs potager avec des palettes, on les a décorés puis planté des radis qu’on pourra manger avant la fin du confinement. Avec nos deux poules (Olaf et Gratemousse) on tend vers l’autosuffisance (à condition d’aimer les radis et les omelettes) !

216bd5a72b91565a0187d6e89d21785a8205642c.jpeg

J’ai pris des résolutions post-confinement, comme faire vivre les réseaux et la solidarité qui s’est créée en cette période: utiliser les plateformes de drive fermier mises en place, les ventes à la ferme, les courses pour les personnes vulnérables, moins consommer… et j’espère que d’autres suivront.

Ma petite recommandation pour supporter le confinement: s’essayer à la méditation et au scan corporel, relire la trilogie Fondation de Asimov, et écouter toutes ces playlist et ces contenus que nos artistes préférés mettent en ligne gracieusement pour faire passer le confinement: des mix de Zenzile (Dub), le live du Naphtaline orchestra de EZ3kiel ou Mighty ReAarranger de Robert Plant, il y en a pour tous les gouts. Merci à eux!

Et alors pourquoi “Jules avait raison”? Parce qu’il y a déjà plus de 150 ans, ce vieux Jules vernes avait écrit dans 20 000 lieues sous les mers: “On peut braver les lois humaines, mais non résiter aux lois naturelles”. Je vous invite à ne braver ni l’une ni l’autre : restez chez vous! 🙂

Guillaume DOOMS