Très bientôt Évènements
Pratique artistique amateure Spectacles

30 mars - 20h30 au 31 mars - 22h30

Soirée théâtre “The Great Disaster”

Ces samedi 30 (20h30) et dimanche 31 mars (17h) , la Cie Et encore les bouchons ça flotte présentera sa nouvelle création théâtrale à la MDQ Cantepau.

 

C’est l’histoire d’une compagnie de théâtre amateur Tarnaise qui nous propose d’aborder la thématique des migrations humaines à travers la tragédie du Titanic… « The Great Disaster ».

Et encore les bouchons ça flotte c’est aussi l’histoire d’une folle envie de continuer à jouer. Les comédien.ne.s se sont rencontrés en 2015 autour de la pièce  Par les villages de Peter Handke, pour laquelle ils ont expérimenté le travail du masque. Forte de sa première expérience de tournée en 2016 et 2017, la Cie se lance dans une nouvelle aventure en 2018 : Créer un spectacle autour de l’œuvre The great disaster de Patrick Kermann.

Ce soliloque en 10 tableaux représente un défi de mise en scène pour les 6 comédiens. Ce poème baroque et lyrique les conduit à inventer une scénographie qui interroge la manière de transposer les mots en actions sur le plateau. Ils se sont donc entourés de trois artistes professionnels : Marie-Pierre Genard – danseuse chorégraphe ; Laurent Paris – percussionniste ; Roland Ossart – musiscien. Chorégraphier les actions silencieuses, soutenir le texte par le développement de percussions d’objets, générer une ambiance sonore autour de l’univers maritime, tout est harmonisé pour créer un ensemble percutant.

C’est l’histoire de Giovanni Pastore, un immigré italien, plongeur à bord du Titanic, travailleur clandestin voué à nettoyer 3177 petites cuillères chaque jour. Une histoire qu’il nous conte lui-même à l’instant suspendu de son propre naufrage.  La Cie se réapproprie le texte en dépoussiérant les codes habituels de la narration, en dépassant l’identification au personnage de Giovanni qui représente ici un peuple de migrants.

La MJC d’Albi & la Cie des bouchons… une histoire de rencontre(s)

C’est au sein des différents ateliers théâtre qu’elle anime sur différentes structures du territoire qu’Emmanuelle Picaud a rencontré les comédiens qui constituent la compagnie. La MJC, qui accueille un des ateliers, s’est intéressée de près au projet. Elle leur met un espace de répétition à disposition, et l’équipe a notamment soutenu la Cie dans la constitution d’un dossier pour le Fond d’Encouragement aux Initiatives Artistiques et Culturelles des Amateurs (Ministère de la Culture), qui leur a permis d’obtenir une subvention pour mobiliser l’équipe artistique qui accompagne le projet.

Entretien avec Emmanuelle Picaud – metteuse en scène – et Claire Foltete – Comédienne –

 

Comment l’aventure a démarré ?

Emmanuelle : J’avais envie de monter une pièce autour du l’œuvre Par les villages de Peter Handke et donc j’ai constitué un petit groupe avec des comédiens amateurs confirmés et comédiens professionnels. C’est la rencontre humaine et l’envie de partager qui ont primé, avant la recherche de compétences.

Comment avez-vous décidé de la suite ?

Claire : Après le premier spectacle, on avait envie de continuer à jouer ensemble, mais autour de quel texte ? Chacun devait chercher de son côté. Moi, ce que je fais dans ces cas-là, je vais à la médiathèque et je fais toutes les étagères. Je voulais travailler sur un texte contemporain donc avec le langage d’aujourd’hui, qui soit aussi poétique. Je leur ai proposé ce texte de Kermann.

Comment travaille-t-on un soliloque pour 6 comédiens ?

Emmanuelle : Il faut dépasser ce qui est de l’ordre de l’identification. L’écriture de Kermann le permet car bien que le personnage soit identifié : Giovanni Italien immigré, il se fait en fait porte-parole d’une population.

« Chez moi, c’est d’abord la langue qui parle […], j’écris avec des mots, pas des contraintes de situations et de personnages […]. Homme, femme, je ne sais pas qui parle » Entretien avec Patrick Kermann, texte établi par André Dupuy, d’après une conversation avec l’auteur les 27 janvier et 24 février 2000.

Claire : La position de mort du personnage permet une vision à 360°C, il n’y a pas de didascalie donc on peut en faire ce qu’on veut. Moi j’ai toujours le personnage dans la poche, tout le temps le bouquin, cela permet de trouver des petites choses, une réplique qui t’amène à une autre pensée, une autre digression.

Emmanuelle : Et il n’y a pas de chronologie, Giovanni part dans l’Histoire. L’écriture voyage donc elle est libre mais, elle a aussi une forme précise, c’est une écriture rythmée et musicale.

En parlant de rythme, vous vous êtes entourés de plusieurs professionnels pour monter la pièce :

Claire : Il y avait des scènes qui manquaient de rythme, qui se présentaient comme un ballet, il nous fallait quelqu’un qui sache gérer ces scènes sans textes. Aussi Giovanni est un plongeur, spécialiste des petites cuillères, on avait besoin d’un percussionniste pour nous aider à tirer quelque chose du matériel qui sera sur scène. Pour que les sons deviennent habités, que tout se lie comme dans une mayonnaise !

Tout est une combinaison étroite où l’on participe tous.

D’où vient le nom de votre compagnie « Et encore les bouchons ça flotte » ?

Claire : C’est un extrait du texte de Kermann, un petit bout de phrase.

Emmanuelle : On avait sélectionné plusieurs extraits au hasard et on a voté à la majorité. Si on refaisait ce vote maintenant, on aurait peut-être un autre nom.

Leur programmation

Samedi 30 mars à 20h30 et dimanche 31 mars à 17h00 – Maison de quartier Cantepau à Albi – entrée 5€

12 avril – MJC de Gaillac

4 mai – festival de théâtre amateur de La Capelle Balaguier

21 Juin – MJC de Cahors

Retrouvez Annick Fernandez , Claire Foltete, Sylvain Gadave, Julie Moysset, Marine Reinhard et Sara Sabeddu bientôt sur les planches !

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de la MJC d’Albi : 05 63 64 20 67 / contact@mjcalbi.fr

 

Maison de quartier Cantepau - Albi

Soirée théâtre “The Great Disaster”
30 mars 2019Maison de quartier Cantepau
000
00
00
00
  • DATE:
    30 mars 2019 à 20:30
    Au 31 mars 2019 à 22:30

Tarif:

5€

Réservation:

Pour l’ensemble des spectacles, vous avez la possibilité de réserver à l’avance auprès du secrétariat de la MJC.