à venir Évùnements
Publié le 9 avril 2021
Jeunesse

#onauraitdĂ» >>>STAGE JEUNES “FABRIQUE D’INSTRUMENTS ABERRANTS” đŸŽșđŸŽșđŸŽș

Image de l'article

#onauraitdĂ» #Stagejeunes13-17ans

>>> Samedi 10 avril Ă©tait programmĂ© un stage original et curieux autour de la fabrique d’instruments aberrants avec le musicien-compositeur LOUP UBERTO, dans le cadre de sa rĂ©sidence d’enregistrement et du programme de formation RICERCARE organisĂ©s par le GMEA, centre national de crĂ©ation musicale d’Albi.

 

Un stage original et curieux


Stage “Fabrique d’instruments aberrants” initialement prĂ©vu le samedi 10 avril Ă  la MJC d’Albi / Pour les 13-17 ans

« DĂ©tourner l’usage de l’objet quotidien pour en faire un objet sonore ou un instrument de musique : flĂ»tes Ă  membranes, orgues Ă  bouche, cornemuses de type launeddas, Ă  partir de bouteilles en plastique, stylos Ă  bille, tubes pvc, sacs plastiques, robinets de jardin. Transformer d’anciens postes radios en amplificateurs, Ă©tudier divers objets glanĂ©s et outils, comme supports pour imaginer des instruments Ă  cordes, vent, ou percussions. »

Animé par un Loup UBERTO


Musique aux façons indécises, écriture silencieuse, images blanches, bruitismes et chansons.

Loup Uberto fonde le trio BĂ©gayer avec Alexis VinĂ©ĂŻs et Lucas Ravinale, explore les mĂ©lodies traditionnelles du nord de l’Italie, enregistre des documents sonores curieux -musique “brut“ cubaine, carnets de voyages est-europĂ©ens, chants kurdes de Syrie-, amorce des gestes pour la chanson française avec le label Le Saule, interroge la notion de regard et sa fiction, les aspĂ©ritĂ©s du langage, documente l’exil et l’errance par des tĂ©moignages sonores, des Ă©crits et des photographies. https://loupuberto.com

 

Dans le cadre de sa rĂ©sidence d’enregistrement


RĂ©sidence d’enregistrement « Études au propylĂ©e » de Loup Uberto du 5 au 9 avril au GMEA.

PiĂšces semi-improvisĂ©es pour poĂšmes piĂ©montais, bombardes, radios, cornemuses et orgues-Ă -bouche inventĂ©s. Composition et enregistrement d’un rĂ©pertoire d’études courtes, un accĂšs dĂ©tournĂ© vers la forme sacrĂ©e via un dispositif absolument profane : un corpus de flĂ»tes Ă  membranes fabriquĂ©es quasiment exclusivement Ă  partir de matĂ©riaux glanĂ©s ; pompes de laboratoire, bouteilles en plastique, stylos Ă  bille, tubes pvc, sacs plastiques, robinets de jardin…

Des instruments grotesques, Ă  l’image de leur Ă©poque, mais dont le chant devrait tĂ©moigner d’une impulsion Ă  rechercher dans la cruautĂ© de l’objet quotidien, au sein mĂȘme du ridicule le plus actuel, un nouveau support pour cĂŽtoyer le mythe dans son ambivalence (l’esprit mythique Ă©tant celui de l’homme qui, accablĂ© aprĂšs l’aveu de son insignifiance, part pourtant d’un rire moqueur en s’adressant aux cieux.)

 

Lors du programme de formation RICERCARE du GMEA


đ—„đ—œđ—–đ—˜đ—„đ—–đ—”đ—„đ—˜ =Terme italien signifiant « rechercher »

Ricercare est Ă  la fois un temps de recherche et de formation basĂ© sur le partage d’expĂ©rience de musiciens Ă  travers la mise en jeu de processus d’expĂ©rimentation. La diversitĂ© des formes et des pratiques que prend aujourd’hui la crĂ©ation musicale a amenĂ© le GMEA Ă  concevoir un programme de formation Ă  destination des jeunes artistes, musiciens, mais aussi artistes sonores ou pluridisciplinaires.

www.gmea.net