à venir Évènements
Publié le 28 avril 2021
La MJC / Spectacles

Une semaine de résidence avec la Compagnie Les Mains Libres

Image de l'article

Du 23 au 27 novembre 2020, la MJC a accueilli la Compagnie Les Mains Libres pour une semaine de résidence artistique autour de la création de leur spectacle « Habitants du vide », mêlant danse, marionnettes et arts du cirque.

Ce projet s’inscrit dans le dispositif « résidences-association » de la région Occitanie, aux côtés de nombreux partenaires et coproducteurs : l’Usinotopie, MIMA, Marionnettissimo, le Moulin de Roques, le théâtre des Mazades, la DRAC Occitanie et la Ville de Toulouse.

Malgré cette période où – une fois n’est pas coutume – nous étions en confinement, l’accueil d’artistes professionnels en résidence était possible. Nous avons ainsi eu la chance d’accompagner la compagnie au fil de la semaine dans ce processus créatif. Les trois artistes ont investi de fond en comble la grande salle de l’étage avec tapis, cartons, empilements, câbles, constructions en tous genres mais surtout… créatures marionnettiques mystérieuses !

Cie Les Mains Libres - Habitants du vide 03

Grands privilégiés que nous sommes, nous avons pu assister à un temps de restitution en fin de semaine, l’occasion de partager un morceau du spectacle et d’échanger avec les membres de la compagnie sur nos impressions.

Cie Les Mains Libres - Habitants du vide 02Le propos artistique

Habitants du vide : un passage à l’acte poétique

Théâtre de marionnettes et corps mouvementés

« Au milieu d’un monde qui peine à raconter son avenir, nous basculons vers un ailleurs où les corps et les marionnettes dessinent autrement le rapport au réel. L’appréhension sensible de ce monde peuplé d’oiseaux hybrides et de poésie sans mot installe le temps d’un envol la confiance dans les corps et les imaginaires. »

« Habitants du Vide explore une faille entre sinistrose anxiogène et optimisme technologique béat. Dans l’avalanche des récits dystopiques, cette création met en lumière la pierre angulaire de l’aventure humaine qu’est la confiance. Poésie sans parole et pluridisciplinaire. Une danse acrobatique en constante perte d’équilibre au milieu d’un décor mouvant et protéiforme, qui traduit l’enfermement des personnages dans un monde qui ne parvient plus à raconter son avenir. Dans un élan ultime, ils ouvrent une fenêtre vers un imaginaire vertical »

Une aventure qui se poursuivra en fin d’année… autour d’une action culturelle

La compagnie mène actuellement une série d’actions culturelles autour des premières d’Habitants du Vide, dans l’école toulousaine de Borderouge. Nous aurons le plaisir de les retrouver à Albi pour les vacances de la Toussaint, autour d’un stage pour les jeunes évoluant entre arts du cirque, écriture et mise en scène.

Cie Les Mains Libres - Habitants du vide 04

Ce stage comportera plusieurs étapes :

. Des jeux d’équilibres/déséquilibres / mise en confiance

. Des temps d’atelier de cirque aérien

. Des temps d’écriture

 

Le tout aboutissant à « un grand décollage », une manière à la fois physique et imaginaire de s’autoriser à croire en ses projets les plus fous ; donnant lieu à une représentation publique mêlant numéros des participant.e.s et impromptus des artistes professionnels de la compagnie.